Assurance malus : comment fonctionne le système de bonus-malus pour votre assurance auto

Vos documents administratifs

L’univers des assurances est souvent complexe pour les non-initiés, et les mécanismes d’évaluation des risques sont parfois difficiles à appréhender. Le système du bonus-malus fait partie de ces dispositifs qui peuvent impacter significativement la prime d’assurance auto. En quoi consiste-t-il, et comment fonctionne-t-il ? Ce guide décrypte pour vous les rouages de ce mécanisme et son impact sur le montant que vous versez à votre assureur chaque année.

Dans le cadre d’un contrat d’assurance pour votre véhicule, il est essentiel de prendre en compte les divers facteurs pouvant influencer la prime à verser. Parmi ceux-ci, le sinistre représente un élément clé dans l’évaluation du risque et conduit souvent à une modification de ladite prime. Ainsi, au fil des échéances annuelles, vous pourriez avoir droit à une réduction ou subir une majoration selon votre historique de conduite et les événements survenus avec votre voiture.

Le calcul du bonus-malus sert justement de référence pour déterminer cette variation tarifaire dans votre contrat d’assurance auto : mécanisme qui peut impacter favorablement ou défavorablement vos dépenses en matière d’assurance automobile. Approfondissons ensemble cet aspect crucial qui influe sur la gestion financière relative à notre moyen de transport privilégié.

Comprendre le système de bonus-malus

Le système de bonus-malus, par ailleurs appelé coefficient de réduction-majoration (CRM), est un dispositif instauré par les assureurs pour inciter les conducteurs à adopter une conduite responsable. Il repose sur l’application d’un coefficient qui varie en fonction du comportement du conducteur :

  • Bonus : récompenser la prudence et l’absence de sinistres responsables ;
  • Malus : sanctionner les accidents responsables et réévaluer le niveau de risque du conducteur.
Lire aussi  Comment trouver la perle rare en matière d'achat immobilier en bord de mer ?

Ce coefficient a un impact direct sur le montant de la prime d’assurance auto. Plus il est élevé, plus la cotisation augmente. À l’inverse, plus il est bas, plus la cotisation diminue.

Comprendre le système de bonus-malus

Le calcul du coefficient : un mécanisme bien défini


Pour comprendre comment se calcule le coefficient, il faut savoir qu’il est ajusté chaque année à l’issue du contrat d’assurance. Le point de départ est un coefficient de référence fixé à 1. Ce dernier évolue ensuite en fonction des sinistres responsables déclarés par l’assuré :

  • Réduction : si aucun accident responsable n’est déclaré au cours de l’année écoulée, le coefficient est réduit de 5 % (soit une multiplication par 0,95) ;
  • Majoration : pour chaque accident responsable déclaré, le coefficient est majoré selon des taux préétablis (par exemple : +25 % pour un premier accident).

Ainsi, chaque année, le coefficient se rapproche soit du bonus maximal (0,50), soit du malus maximal (3,50), ce qui influence directement le montant de la prime annuelle.

L’impact du malus sur la prime d’assurance

Lorsqu’un conducteur subit une majoration suite à un ou plusieurs accidents responsables, sa prime d’assurance augmente en conséquence. Prenons un exemple concret :

  • Véhicule A : prime initiale de 1 000 € avec un CRM à 1 ;
  • Sinistre responsable : majoration de +25 % (CRM à 1,25) ;
  • Nouvelle prime : 1 000 € x 1,25 = 1 250 €.

Ainsi, après cet accident responsable, la cotisation annuelle a augmenté de 250 €.

L'impact du malus sur la prime d'assurance

Bonus-malus et assurance jeune conducteur

Pour les jeunes conducteurs n’ayant pas encore d’historique auprès des assureurs, le CRM débute généralement à une valeur supérieure au point de référence (par exemple : CRM initial à 1,22). Cela signifie que leur prime d’assurance sera plus élevée dès le départ. Néanmoins, si ces jeunes conducteurs ne causent pas d’accidents responsables au fil des années, leur CRM se rapprochera progressivement du point de référence puis continuera à diminuer en cas d’absence de sinistres responsables.

Lire aussi  Loi Pinel Nantes : comment investir dans l'immobilier?

Rachat ou transfert du CRM

Dans certaines situations spécifiques comme le changement ou l’achat d’une nouvelle voiture, il est possible de transférer son CRM existant sur le nouveau véhicule. De même, si plusieurs véhicules sont assurés auprès du même assureur ou que plusieurs membres d’une même famille sont assurés séparément auprès du même assureur il peut être possible dans certaines conditions de cumuler ou transférer les bonus entre eux.

Échéance annuelle et remise à zéro du malus

Dans certains cas spécifiques prévus par la législation française en matière d’assurance auto et selon certaines conditions notamment liées aux antécédents du conducteur au cours des dernières années précédentes sans sinistres responsables ou accidents graves causés par une faute personnelle peuvent permettre une remise à zéro progressive ou rapide du malus lors des échéances annuelles successives.

L’essentiel à retenir sur l’impact du malus sur la prime d’assurance

Pour conclure cet éclaircissement autour du système bonus-malus et son influence sur la prime d’assurance auto :

  • Ce dispositif vise à encourager une conduite prudente et responsable ;
  • Le CRM ajuste chaque année la cotisation en fonction des sinistres responsables ;
  • Le malus entraîne une hausse significative de la prime ;
  • Pour les jeunes conducteurs sans antécédents assurantiels notables leur CRM débute généralement plus élevée que pour les autres conducteurs expérimentés ;
  • Dans certaines situations spécifiques prévues par loi française il peut être possible soit de transférer son CRM existant soit cumuler avec celui-ci entre différents contrats passés auprès du même assureur ;
  • Finalement en respectant certaines conditions notamment liées aux antécédents assurantiels favorables il peut être possible dans certaines conditions lors des échéances annuelles successives obtenir une remise à zéro partielle ou totale calculée au bénéfice du client ayant subi précédemment des majorations.
François Leclerc

François Leclerc

Écrivain passionné et globe-trotter, François Leclerc partage ses découvertes et ses connaissances sur Kootchoo.net. Il couvre une variété de sujets, de la faune islandaise à la cuisine, avec un œil curieux et averti.