Nous sommes le Jeudi 8 Décembre 2022

Une maladie étonnante : les jambes sans repos

Guide bien-être

Vous avez déjà entendu parler des jambes sans repos ?

C’est en réalité une maladie qui touche les membres inférieurs du corps, et qui se manifeste sous la forme de picotements, de fourmillements, mais également de décharges électriques ressenties dans toutes les jambes.

C’est une maladie particulièrement handicapante, qui peut avoir des conséquences graves.

Quelles sont les conséquences de la maladie des jambes sans repos ?

Dans un premier temps, la qualité du sommeil se dégrade. En effet, même la nuit, les patients atteints de cette maladie ressentent le besoin de bouger, ce qui les réveille.

De plus, il est difficile de maintenir une vie socioprofessionnelle stable, puisqu’il devient difficile de rester immobile, assis sur une chaise de bureau par exemple. C’est pour cela qu’il est nécessaire de trouver un traitement approprié. Quel est-il ?

Qu’est-ce que le syndrome des jambes sans repos ?

Le syndrome des jambes sans repos, également appelé maladie de Willis-Ekbom, est un trouble qui provoque des démangeaisons périodiques, des symptômes de secousses hypniques et parfois une paralysie du sommeil. Ces symptômes sont souvent soulagés par le mouvement, de sorte que les personnes atteintes de ce trouble peuvent se sentir obligées de faire bouger leurs jambes en permanence. La cause du syndrome des jambes sans repos est inconnue, mais elle peut être due à une combinaison de facteurs génétiques et environnementaux. Ce trouble commence généralement pendant l’enfance et est plus fréquent chez les enfants de moins de 10 ans. Cependant, il peut toucher n’importe qui à tout âge.

Quelles sont les causes du syndrome des jambes sans repos ?

On pense que cette affection est causée par une combinaison de facteurs biologiques et environnementaux. Les experts pensent que cette affection est souvent d’origine génétique, les antécédents familiaux étant présents dans 1 à 2 % de la population. Un certain nombre de problèmes de santé peuvent également être à l’origine du syndrome des jambes sans repos, notamment les suivants :
  • La maladie de Parkinson
  • Les troubles du sommeil, tels que l’apnée du sommeil ou le syndrome des jambes sans repos
  • La dépression
  • Toute autre affection neurologique ou psychiatrique.

Symptômes du syndrome des jambes sans repos

Les symptômes les plus courants du SJSR sont les suivants :
  • Jambes sans repos
  • Il s’agit de l’inconfort constant que les personnes souffrant du SJSR ressentent lorsqu’elles essaient de s’endormir. La sensation est souvent décrite comme une démangeaison, un picotement ou une sensation de brûlure.
  • Mouvements des jambes
  • Les personnes atteintes du SJSR ressentent souvent un besoin constant de bouger les jambes. Dans certains cas, cela peut provoquer une envie irrésistible de bouger chaque pied indépendamment.
  • Insomnie – Les personnes atteintes ont souvent du mal à s’endormir.
  • Secousse hypnique
  • Ce symptôme est moins fréquent et se produit juste avant de s’endormir. Il peut être ressenti comme une contraction soudaine et involontaire des muscles du corps, en particulier au niveau des jambes et de l’abdomen.
  • Sueurs nocturnes
  • De nombreuses personnes atteintes du SJSR connaissent également des sueurs nocturnes, qui rendent leurs draps et leur literie humides.

Symptômes du syndrome des jambes sans repos

Traitements efficaces du syndrome des jambes sans repos

Il n’existe pas de remède pour le syndrome des jambes sans repos, mais il existe des traitements efficaces que vous pouvez utiliser pour gérer vos symptômes et améliorer votre qualité de vie. Ces traitements peuvent inclure :
  • Des mesures préventives
  • Elles comprennent le maintien d’une alimentation saine et un sommeil suffisant, deux éléments importants pour le bien-être général.
  • Médicaments
  • Les médicaments couramment utilisés pour traiter le SJSR comprennent les antidépresseurs tricycliques et les inhibiteurs sélectifs du recaptage de la sérotonine (ISRS).
  • Physiothérapie
  • Un physiothérapeute peut proposer des traitements conçus pour augmenter le flux sanguin dans les jambes et les pieds, ce qui peut contribuer à atténuer l’inconfort du SJSR. Les passe-temps
  • Il s’agit d’activités qui aident les personnes atteintes du SJSR à se concentrer sur autre chose que leur malaise, ce qui peut être utile aux personnes souffrant du SJSR.